Qu’est ce qui permet à un groupe d’être plus performant ?

Les 18 et 19 Janvier dernier, je formais l’équipe de manager d’une société de service. L’objectif de la direction générale : constituer un réseau actif. Deux groupes, répartis dans un centre d’affaire sur Paris, deux consultants de deux styles différents, pour les accompagner : Un grand, mince, long cheveux grisonnants, au style plutôt psychologue, un autre, petit, dégarni, au style plutôt analytique. A vous de trouver qui est qui… Lors de cette formation, la participation active des stagiaires, une bande d’ingénieurs chevronnés, a permis de créer un résultat constructif, engageant. Ce qui m’a amené à me reposer cette question.

Qu’est ce qui permet à un groupe d’être plus performant ?

Selon mon expérience, la clé de la performance est la capacité à se remettre en question et à changer. Or si le changement est valorisé dans notre société, les conséquences et les choix qu’il impose à l’individu ne sont pas nécessairement accepté car difficile à mettre en oeuvre.

Le changement se fait grâce à plusieurs ressources, dont chacun dispose ; nous avons tous en nous cette capacité à créer et à co-créer. Depuis quelques années, je regarde et analyse, les retours et engagements de mes clients post-entretien. Je me suis aperçu que leurs performances, étaient souvent liées, à l’estime qu’ils se portaient. En effet, le regard que l’on se porte, l’authenticité que l’on s’autorise à avoir, permet de dégager une force de création, d’engagement, et de performance.

L’estime de soi permet également à l’individu de se sentir rassuré quand à ses capacités à agir et à changer. Cette sensation de sécurité est particulièrement importante pour la grande majorité de mes clients, qui sont des personnes très fortement structurées, au niveau intellectuel. Ils sont donc dotés d’une grande capacité d’analyse et arrivent facilement à modéliser leurs pensées, en lien avec leurs schémas de fonctionnement, mais ne peuvent en prendre conscience et les modifier aisément, afin d’être plus performant, que s’ils ont suffisamment d’estime de soi pour les accepter et les faire évoluer.

Et vous ? Vous estimez vous suffisamment pour pouvoir changer et vous adapter à votre environnement facilement ?

Accompagner ces managers m’a ouvert à l’agilité de l’homme, à s’adapter dans un environnement qui n’est pas le sien. Nous sommes l’une de ces espèces, avec les insectes, qui survivons dans un monde complexe et incertain. Nous autres bipèdes nous adaptons continuellement, et quand nous sommes prêts à nous mouvoir, nous rentrons dans une dynamique d’actions concrètes. Quelque soit la personne que je rencontre, je sais qu’elle possède en elle une partie, si petite soit elle, une force, un petit quelque chose qui l’amènera à réaliser ses ambitions et objectifs personnels ou professionnels. Et c’est ce que j’ai pu constater encore une fois avec mes clients cette semaine. Je finirai ce premier article par cette maxime qui m’aide à avancer : 
« Croire en Soi, afin de croire en son propre changement ».